Homepage - Travailleuses du sexe - . - . - .
liste
Travailleuses du sexe

.

L'avortement est l'interruption précoce de la grossesse.

Jusqu'à combien de semaines ?

  • En Belgique, il est possible d'interrompre la grossesse jusqu'à 14 semaines, à compter à partir du premier jour de la dernière menstruation.
  • ATTENTION ! Il existe une procédure légale à parcourir.
  • Voilà pourquoi il est important de prendre rendez-vous chez votre médecin ou une clinique d'avortement le plus vite possible.
  • Car entre le premier rendez-vous et l'avortement proprement dit, il est prévu une semaine de réflexion.

L'avortement médicamenteux (jusqu'à 9 semaines)

  • Si vous venez de tomber enceinte, vous pouvez prendre des médicaments pour interrompre la grossesse.
  • Il s'agit de plusieurs pilules qui doivent être prises à des jours différents.
  • Ainsi, une fausse couche sera provoquée de façon artificielle.

Le curettage (jusqu'à 14 semaines)

  • Il s'agit d'une petite intervention lors de laquelle l'utérus est vidé moyennant un petit aspirateur.
  • Le traitement dure environ 15 minutes.
  • En fonction du centre d’avortement, l'intervention se fait sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale.

Déroulement

Premier rendez-vous

  • Au cours d'une conversation avec un assistant psychosocial, vous parlez au sujet de votre décision d'interrompre la grossesse, de la façon dont se déroule un avortement et de l'utilisation de contraception.
  • Ensuite, vous allez voir un médecin pour une échographie.
  • Si vous décidez d'interrompre la grossesse, un deuxième rendez-vous sera fait pour l'avortement. L'intervention ne peut avoir lieu au plus tôt 6 jours après le premier rendez-vous. C'est le délai de réflexion légal.
  • Vous pouvez toujours demander plusieurs entretiens.

Deuxième rendez-vous: l'avortement

  • Après votre arrivée au centre, vous aurez un bref entretien avec l'assistant psychosocial. Vous aurez l'occasion de poser des questions, le déroulement du traitement sera expliqué brièvement, on vous donnera des conseils pour les jours à venir et la contraception sera également abordée.
  • Vous devrez remplir un formulaire dans lequel vous autorisez le médecin d'effectuer l'intervention.
  • Au total, vous passerez 2 à 3 heures dans le centre.

Le lendemain

  • Il est à conseiller de rester tranquille le jour de l'avortement.
  • Ne soulevez pas d'objets lourds et ne faites pas d'actions qui vous épuisent.
  • Le lendemain, vous pourrez reprendre vos occupations quotidiennes.

La semaine d'après

Pour éviter des infections, la première semaine, il vaut mieux :

  • Ne pas utiliser de tampons ni d'éponges.
  • Ne pas avoir de rapports vaginaux. Si vous voulez travailler, essayez d'appliquer des techniques sexuelles alternatives (sexe oral, massage, jeu de rôle, sexe manuel etc.).
  • Ne pas faire de lavages ou de rinçages internes.
  • Ne pas nager.
  • Ne pas vous laver assise ou allongée.
  • Vous pouvez bien prendre une douche.
  • Utilisez un préservatif, aussi votre partenaire.

Si vous avez des plaintes durant cette semaine-là, consultez immédiatement un médecin.

Vous ne devez pas tarder à contacter un médecin lorsque :

  • votre température s'élève au dessus de 38° C. Il est possible qu'il y ait une infection. Il est important de la faire traiter immédiatement.
  • vous sentez une douleur intense.
  • vous avez une perte de sang excessive (plus de 2 serviettes hygiéniques par heure pendant au moins deux heures ou une perte de sang qui dure plus d'une semaine).

Troisième rendez-vous : contrôle

Vous êtes priée de passer un contrôle au bout de deux à trois semaines après l'avortement. Ce contrôle peut également être réalisé par votre gynécologue. Si vous le désirez, vous pouvez également demander un entretien chez l'assistant psychosocial.

?

L'interruption de grossesse se réalise dans un centre spécialisé où des médecins et des assistants psychosociaux vous accompagneront.

Voici les cliniques d'avortement agréées en Flandre et en Wallonie :

Flandre

Wallonie

Aide financière

  • Si vous n'êtes pas assurée, un avortement en Belgique revient cher.
  • Vérifiez s'il est moins cher de vous faire avorter dans votre propre pays.
  • Sinon, introduisez une demande « aide médicale urgente » auprès du CPAS. Il se peut que le CPAS vous aide à payer les frais médicaux si votre demande est acceptée.
  • Demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre assistant social.

Avortement illégal

  •  En Belgique, un avortement peut avoir lieu uniquement dans une clinique d'avortement agréée.
  •  Toutes les autres pratiques d'avortement sont interdites par la loi.
  •  N'achetez pas de médicaments d’avortement sur le marché noir.
  • Ces médicaments sont souvent falsifiés et peuvent contenir une dose fautive.
  • L'utilisation inexacte de ces médicaments peut avoir des conséquences graves :  
  1. Vous pouvez continuer à saigner gravement.
  2. Il se peut que vous soyez toujours enceinte.
  3. Il se peut que l'utérus ne soit pas rincé à 100%, ce qui peut mener à une infection.

Lisez ici plus au sujet d'une utilisation de médicaments correcte

 

.